محمد المختار السوسي وتجربة التعليم العتيق من خلال الأرشيف الديبلوماسي بنانط (1930-1937)

        رشــيـــد أثـــر رحمة اللــه/ طالب بـــاحث في دكتــــوراه الجنوب المغربي وإفريقيا تاريخ-  جامعة ابن زهر أكادير

مقدمـــة:  لعب الجنوب المغربي خلال تاريخه الطويل، دورا مهما في بناء الهوية المغربية، وأسهم في هذا البناء ثُلة من العلماء عبر دينامية طويلة، امتدت من العصر الوسيط إلى الفترة المعاصرة. لم يكن العلماء بالمغرب، وتحديدا في سوس، يعيشون على هامش التاريخ، ولم يكن حضورهم ثانويا، بل كانوا دائما يتمتعون بنفوذ يضفي المشروعية أثناء الكثير من التحولات السياسية. لقد تميزت المدارس العلمية العتيقة والزوايا، بكونها مؤسسات تتمتع بسلطة علمية ودينية وأخلاقية، وتحتكر النفوذ الرمزي في البوادي والمدن. وهذا ما جعل الكثير من شيوخ العلم يؤثرون في الأحداث البارزة، سواء أثناء فترات عدم الاستقرار السياسي أم أثناء مواجهة التدخل الأوروبي.

Continuer la lecture de محمد المختار السوسي وتجربة التعليم العتيق من خلال الأرشيف الديبلوماسي بنانط (1930-1937)

Esthétisation du patrimoine soufi : cas d’étude des festivals soufis au Maroc

Par Amina Mesgguid
Doctorante, assistante de recherche à l’Université Internationale de Rabat (UIR)

Introduction

Mon projet doctoral porte sur les formes de transmission contemporaine du soufisme en dehors de ses contextes confrériques marocains. Avant d’entamer mon premier terrain ethnographique à ce sujet, je suis partie du constat que le soufisme[1], en tant qu’organisation confrérique pluriséculaire, implique une transmission exclusive aux adeptes musulmans dont l’engagement s’articule, sur la durée et à l’aide de procédés rigoureux, autour de l’autorité mystique du guide spirituel[2]. À partir de cette étude sur l’histoire et l’organisation du soufisme, je me suis progressivement intéressée à ses mutations contemporaines. En effet, selon Faouzi Skali, fondateur et président du Festival de Fès de la Culture Soufie, que j’ai rencontré en marge de la 25e édition du Festival des Musiques Sacrées du Monde à Fès en juin 2019, l’on assisterait depuis la fin des années 1990, à une visibilité croissante d’individus qui sont en arrière-plan des adeptes de confréries soufies. Il s’agit d’une externalisation du cadre spatio-temporel de la confrérie traditionnelle. Ce phénomène contemporain est visible extra muros par une médiatisation et une offre importantes de sites de confréries sur Internet notamment, ou même au sein de festivals.

Continuer la lecture de Esthétisation du patrimoine soufi : cas d’étude des festivals soufis au Maroc

مظاهر التكافل الاجتماعي بالمدارس العتيقة بسوس قديما وحديثا

 رحال مبارك / دكتوراه في التاريخ والتراث والتنمية.  كلية الآداب والعلوم الإنسانية بأكادير

rahalmbark@yahoo.fr

عرفت سوس تأسيس المدارس في جميع أرجائها سهلا وجبلا، والفضل في ذلك يعود إلى تنافس القبائل على بنائها وعمارتها. من تمة جاءت فكرة إنجاز بحث حول مظاهر التكافل الاجتماعي بالمدارس العتيقة قديما وحديثا، والذي سنشير فيه إلى ما بذلته القبائل من جهد تضامني في سبيل نشر تعاليم الدين الإسلامي والعلم العربي. وقد حددنا أنماط التعاون في بناء المدارس وتجهيزها، مع الإشارة إلى واجبات الشرط، ومصادر التمويل، وعملية الإطعام، وأنواع الصدقات، والأحباس.

كما سنقدم نماذج خاصة بالتضامن بين الفقهاء والأساتذة، لاسيما في أوقات الضيق والشدة، إلى جانب البحث في أشكال الإحسان الخيري داخل المدارس العتيقة، والوقوف عند أهم المساعدات التي خصصها الأساتذة لفائدة الأسر المعوزة، وذلك من أجل تشجيع أبنائها على الدراسة. وأخيرا سنشير إلى مظاهر التضامن والتآزر بين الطلبة، ودورها في الحفاظ على التماسك والوحدة.

الكلمات الرئيسية: تراث، سوس، تكافل، مدارس

Continuer la lecture de مظاهر التكافل الاجتماعي بالمدارس العتيقة بسوس قديما وحديثا

التعليم العتيق بسوس من خلال تاريخ الأسر العلمية السوسية : الأسرة الكرسيفية نموذجا

د. خالد الطايش

:تقديم

  شكلت الأسر العلمية إحدى أهم الظواهر التي أثثت المشهد الثقافي بالجنوب المغربي عموما وبسوس تحديدا؛ وقد تجلى الأمر أساسا في بروز بيوتات اهتمت بالعلم والتصوف والسلطة، واعتنت بالمعارف والعلوم جيلا بعد جيل[1]. وكان لكثير من أبنائها تاريخ ظاهر في تقلبات سوس؛ تعليما وتهذيبا وسياسة[2].

لفت بروز ظاهرة الأسر العلمية بسوس انتباه العلامة محمد المختار السوسي حيث أفرد لها جانبا هاما من كتابه « سوس العالمة »، فقد عرف ب 157 أسرة خلفت تراثا علميا وأدبيا وصوفيا مائزا، الشيء الذي أقنع الباحثين بأهمية الدلالات الفكرية والثقافية والتاريخية التي تنضح بها الظاهرة باعتبارها ملمحا من ملامح الحضارة المغربية، ومدخلا أساسيا لدراسة التعليم العتيق مما يستوجب دراسة شمولية بمناهج منفتحة على العلوم المساعدة بغية الفهم العميق والإدراك الدقيق لآليات النشأة وحيثيات التطور. وكذا الأدوار المختلفة والمتعددة التي أفضى الإحسان في القيام بها إلى إسهامات حضارية متراكمة في الزمان والمكان. و »يا ليت المغاربة اعتنوا اليوم بالأسرة المغربية جمعاء، فذلك موضوع طريف يستحق أن يفرد بتأليف خاص »[3]

Continuer la lecture de التعليم العتيق بسوس من خلال تاريخ الأسر العلمية السوسية : الأسرة الكرسيفية نموذجا

المدارس العتيقة في سوس: قراءة في الاسطغرافية الفرنسية زمن الاستعمار

ذة: خديجة الراجي

أستاذة باحثة – كلية الآداب والعلوم الإنسانية، جامعة ابن زهر- أكادير / متخصصة في تاريخ التصوف المغربي والمدارس العتيقة

تجدر الإشارة  في البداية إلى أن إهمال الحديث عن المدارس العتيقة في الدراسات الصادرة في العقود الأولى من القرن العشرين أمر أكيد، ففضلا عن بحثنا في المكتبات الورقية المتاحة، بحثنا في العديد من المكتبات العالمية الإلكترونية، وراجعنا الاقتراحات التي يقدمها محرك البحث  « جوجل » ، وجربنا استعمال كل الكلمات المفاتيح: مدرسة،مدرسة عتيقة، مسيد، كتاب،فقيه، تعليم عتيق، تعليم إسلامي، أسماء المدارس المشهورة، أسماء العلماء، فلم تعد سفينتنا بصيد يذكر. وللتثبت اخترنا البحث في أحد الإصدارات الدقيقة للسلطات الاستعمارية،  الموسوم ب

« Bulletin de l’Institute des Hautes études Marocaines », Paris 1920 N°1.

Continuer la lecture de المدارس العتيقة في سوس: قراءة في الاسطغرافية الفرنسية زمن الاستعمار

Les influences turques dans l’enseignement de l’islam au Maroc et en Mauritanie

Bayram BALCI
CNRS/CERI Sciences PO Paris, IFEA Istanbul
balci_bayram@yahoo.fr

   Les relations entre le Maroc, la Mauritanie et la Turquie sont peu étudiées mais elles suscitent un intérêt qui ne cesse de croitre. Aussi bien les autorités marocaines que les autorités turques se prévalent de la continuité historique de leurs liens[1]. On insiste, surtout du côté marocain, sur le caractère sain des rapports entre les deux pays, arguant que l’histoire de leurs relations ignore les conflits ou tout rapport de domination, et qu’ils se sont souvent retrouvés alliés, notamment face à l’expansion du colonialisme européen sur le contient africain. Si ces affirmations sont historiquement peu fondées, elles n’en cimentent pas moins le rapprochement des deux pays aujourd’hui. Jusqu’à une époque récente, les relations entre la Turquie, le Maroc et la Mauritanie, ont été limitées, et leur dynamisme actuel coïncide avec l’arrivée au pouvoir du gouvernement de l’AKP dont l’une des priorités en politique étrangère est le continent africain.

Continuer la lecture de Les influences turques dans l’enseignement de l’islam au Maroc et en Mauritanie

Une forme urbaine marchable ? La performance morphologique des tissus urbains à l’égard de la marchabilité dans le contexte algérien

Radhwane Boukelouha
Doctorant à la faculté d’architecture et d’urbanisme,
Laboratoire ville et santé,

Université Salah Boubnider Constantine3, Algérie
Chercheur-invité à l’université Concordia, Montréal, Canada
radhwane.boukelouha@mail.com

L’étude de la marchabilité urbaine, tout comme son évaluation et sa mesure, est une thématique de recherche récente développée par de nombreux spécialistes de différentes appartenances disciplinaires. Nous nous intéressons dans cet article à la relation entre la forme urbaine et la marchabilité dans le contexte urbain algérien. Nous cherchons à comprendre et à identifier qu’est-ce qui rend la configuration tissulaire de nos villes plus favorable à la marche ; comment les caractéristiques morphologiques interagissent dans différentes configurations urbaines (traditionnelles ou modernes) pour faciliter la marche à pied ? Continuer la lecture de Une forme urbaine marchable ? La performance morphologique des tissus urbains à l’égard de la marchabilité dans le contexte algérien

Conflits de travail et modes de coordination des relations professionnelles au Maroc

Par Issam El Filali
Enseignant-chercheur
École nationale de commerce et de gestion, El Jadida
Université Chouaib Doukkali
issam_elfilali@yahoo.fr

Introduction

Le dernier bilan social publié par le ministère de l’Emploi et des Affaires sociales[1] met l’accent sur le fait suivant : « les conflits de travail ont un rapport principalement avec le licenciement, les congés annuels, le SMIG, le paiement des salaires et enfin la CNSS » (MEAS, 2016). Ce constat constitue l’une des caractéristiques des relations salariales au Maroc qui peuvent conduire à l’interrogation suivante : pour quelles raisons les licenciements sont l’une des causes structurelles des conflits entre chefs d’entreprises et salariés ? Continuer la lecture de Conflits de travail et modes de coordination des relations professionnelles au Maroc

Qu’est-ce qu’un ksar pour un Mozabite ?

Par Nora Gueliane
Architecte, docteure en Études urbaines, architecture et paysage,
EHESS (Paris)

noragueliane@hotmail.fr

Cet article est tiré d’une thèse soutenue à l’École des hautes études en sciences sociales[1] ; celle-ci porte sur l’étude de la solidarité au M’Zab (Algérie) à travers les cas de nouveaux ksour (qsûr, sing. ksar ou qsar)[2]. L’article se penche plus spécifiquement sur la notion de ksar et a pour cadre géographique la vallée du M’Zab (ou Ighzar n M’Zab), située dans la Wilaya de Ghardaïa (préfecture), dans le Sud algérien. Continuer la lecture de Qu’est-ce qu’un ksar pour un Mozabite ?

La déprise économique aux origines du Hirak de Jerada ?

Par David Goeury
Géographe, laboratoire ENEC Sorbonne-Université, Paris
david.goeury@gmail.com

[Texte publié avec l’aimable autorisation de Tafra]

L’hypothèse a souvent été de relier la pauvreté avec les mouvements sociaux.

Dans ce travail cartographique, Tafra souhaite revenir sur le cas du mouvement Hirak de Jerada après avoir posé des hypothèses sur le Hirak d’Al Hoceima dans un article précédent.

Continuer la lecture de La déprise économique aux origines du Hirak de Jerada ?

La pauvreté, à l’origine du Hirak ?

Par David Goeury
Géographe, laboratoire ENEC Sorbonne-Université, Paris
david.goeury@gmail.com
et Bruno Miguel, étudiant du master Mondialisation et développement de Sorbonne-Université

[Texte publié avec l’aimable autorisation de Tafra]

L’hypothèse a souvent été de relier la pauvreté avec les mouvements sociaux.

Dans ce travail cartographique[1], Tafra souhaite revenir sur le cas du mouvement Hirak à Al Hoceima (voir également le cas du mouvement Hirak de Jerada), qui a débuté le 28 octobre 2016 et qui reste au cœur de l’actualité politique marocaine plus de deux ans après le début du mouvement. Continuer la lecture de La pauvreté, à l’origine du Hirak ?

Le dahir de 1914 et l’urbanisme au Maroc : permanence juridico-foncière et plasticité politique

Par Jean-François Tribillon
Urbaniste, ancien professeur des Écoles nationales
supérieures d’architecture

tribillon@free.fr

Essayiste et praticien, l’auteur porte un regard rétrospectif sur l’urbanisme colonial à l’issue d’une période de pratique de l’urbanisme au Maroc dont il souhaite rendre intelligible la genèse.

Pourquoi s’intéresser à ce dahir[1] de 1914 sur l’urbanisme ? Pour trois raisons :
– Parce qu’il est la première des règlementations de l’aménagement urbain (le terme d’urbanisme n’est pas utilisé par le dahir du 16 avril 1914 qui est relatif aux alignements, plans d’aménagement et d’extension des villes, servitudes et taxes de voirie, voir la référence en fin de texte), émanant d’autorités françaises, et qu’elle va contribuer en retour à l’avènement de l’urbanisme d’expression française et à son rayonnement ;
– Parce qu’il est de bon ton de lui trouver de grandes vertus juridiques au point de le faire passer pour un modèle d’efficacité ;
– Parce que l’étude attentive de ce dahir y compris de l’exposé des motifs – et de sa mise en pratique, nous permet de pénétrer la vraie nature de l’urbanisme colonial, et aussi comme on le verra la vraie nature de l’urbanisme. Continuer la lecture de Le dahir de 1914 et l’urbanisme au Maroc : permanence juridico-foncière et plasticité politique

Couples mixtes et transmissions familiales : la construction identitaire de jeunes adultes binationaux

Par Gwendolyn Gilliéron
Doctorante en sociologie, université Goethe de Francfort-sur-le-Main,
Allemagne
gwen.gillieron@gmail.com

La recherche de Gwendolyn Gilliéron porte principalement sur les enfants binationaux dans le contexte suisse. Grâce à une bourse du Fond national suisse de la recherche scientifique, elle conduit actuellement un court terrain au Maroc où elle mène des entretiens avec des enfants de couples mixtes. Durant son séjour de recherche au Maroc elle est accueillie par le Centre Jacques Berque pour les études en sciences humaine et sociales de Rabat. Continuer la lecture de Couples mixtes et transmissions familiales : la construction identitaire de jeunes adultes binationaux

Espaces publics et figures de l’urbain, atelier d’écriture, Rabat

Atelier d’écriture avec les doctorants  de l’Institut national d’aménagement et d’urbanisme de Rabat

organisé par Sandra Guinand et Aziz Iraki
grand témoin : Olivier Mongin
22 et 24 mars 2017, Rabat

Sandra Guinand, chercheure invitée, Institut für Geographie und Regionalforschung, Université de Vienne
guinands@yahoo.fr
Aziz Iraki, architecte-géographe, professeur à l’INAU

aziz_iraki@yahoo.fr

Travailler sur les modes de représentation de la ville ; appréhender et exprimer la complexité de ses espaces ; rendre compte de la « grammaire » urbaine, de l’histoire qui s’inscrit dans l’évolution morphologique, dans les différents agencements, mais qui s’écrit aussi par l’intermédiaire des usagers ; livrer l’ensemble de « ces » histoires. C’est à cet exercice d’intelligibilité d’une poétique de l’urbain que se sont prêtés huit doctorants de l’Institut national d’aménagement et d’urbanisme (INAU) de Rabat. Ils ont déambulé carnets et appareils photo à la main dans trois espaces publics de l’agglomération Rabat-Salé. Ils ont par des mots, des croquis, des prises de vues ou encore de la musique, exposé leur ressenti mais aussi celui s’exprimant à travers l’identité, le vécu et les pratiques de ces espaces.

Continuer la lecture de Espaces publics et figures de l’urbain, atelier d’écriture, Rabat

Les berges du Bouregreg : d’un espace qui traverse le temps à une scène de théâtralité (quai de Rabat)

Par Abdellah Moussalih
doctorant en urbanisme, gouvernance urbaine et territoires à l’Institut national d’aménagement et d’urbanisme de Rabat, UGUT-INAU
moussalihmail@yahoo.fr

[Texte issu d’un atelier d’écriture, voir l’introduction.]

Dans l’histoire des villes de Rabat et de Salé au Maroc, les berges du fleuve Bouregreg étaient un lieu de travail pour les pêcheurs et barcassiers, de jeux et de sortie pour leurs habitants ainsi qu’un espace de services (douane, club nautique, yacht club…). Ces rives étaient des espaces mal définis faisant la liaison entre les deux cités jumelles à des points bien précis. Elles furent souvent décrites comme des terrains vagues mal fréquentés.

Continuer la lecture de Les berges du Bouregreg : d’un espace qui traverse le temps à une scène de théâtralité (quai de Rabat)

Recherches en cours, Maroc, Mauritanie, Maghreb ——— USR 3136 – CNRS Rabat, Maroc

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search